Actuellement

Comédie d’intrigue déjantée, au ton burlesque, La Folle Enchère de Madame Ulrich met en scène les déboires d’une « Argante » pendante du vieil « Argante » des Fourberies de Scapin.

Une bourgeoise fortunée est séduite par un petit Comte qui s’avère être… l’amante de son fils. Mère ridicule, pathétique dans son refus de vieillir, elle est la dupe de cette jeune travestie et du duo impitoyable que forment son fils et son valet. L’originalité de cette pièce furieusement baroque tient à l’inversion des rôles de sexe, qui aboutit à la mise aux enchères du prétendu comte et à son faux enlèvement par une marquise n’ayant jamais existé…

Elle est la première comédie publiée par une femme représentée à la Comédie-Française. A l’occasion de sa première reprise depuis sa création en 1690, La Subversive rythme cette supercherie corrosive en mêlant Bach aux chants « pop rock » de la joyeuse équipe des dupeurs et dupés, faisant résonner les mélodies baroco-rock décadentes… d’Eddy de Pretto, Mylène Farmer, Arthur H, Brigitte Fontaine, Alain Bashung, Jacques Higelin.

Spectacle en coproduction avec La Ferme de Bel Ébat – Théâtre de Guyancourt et le Théâtre des Îlets – CDN de Montluçon. Créé en résidence à La Ferme de Bel Ébat – Théâtre de Guyancourt en novembre 2019. Avec le soutien de l’Adami, de La Spedidam, des éditions Classiques Garnier et de la société Jive Planet.

Mise en scène d’Aurore Evain – Cie La Subversive

Avec Isabelle Gomez, Benjamin Haddad Zeitoun, Matila Malliarakis en alternance avec Nathan Gabily, Julie Ménard, Catherine Piffaretti.

Costumes de Tanya Artioli – Scénographie de Carmen Mariscal

PROCHAINES DATES :

Théâtre de l’Epée de Bois – Cartoucherie de Vincennes, du 28 novembre au 8 décembre 2019

Du jeudi au samedi à 20h30

les samedis et dimanches à 17h

Le Vivat – Scène conventionnée d’Armentières, le 19 novembre 2019

Ferme de Bel Ebat – Théâtre de Guyancourt, du 14 au 16 novembre 2019


350 ans plus tard, pour la première fois en France, cette tragi-comédie parodique sur le pouvoir, écrite en 1665 par Madame de Villedieu, montée avec succès par Molière et sa troupe devant Louis XIV, est remise en scène par Aurore Evain.

Nouveau prologue, commedia dell’arte, intermèdes dansés et chantés au son des cantates de compositrices baroques – Elisabeth Jacquet de la Guerre, Antonia Bembo, Barbara Strozzi… – rythment cette pièce audacieuse et réjouissante, qui mérite enfin son titre de grand Classique.

Spectacle en coproduction avec La Ferme de Bel Ébat – Théâtre de Guyancourt et créé en résidence à La Ferme de Bel Ébat – Théâtre de Guyancourt, avec le soutien du Conseil général des Yvelines, de Créat’Yve, le Réseau des théâtres de ville des Yvelines, La Spedidam, le GRAC – Groupe Renaissance et Âge Classique de l’Université Lyon 2, le Théâtre Eurydice,  le Théâtre de l’Octroi, L’Embrasure, la New-York University (NYU), Classiques Garnier, et le Conseil Général des Yvelines. Coproduction ARTLife et Les Mouvements de l’âme.

PROCHAINE DATE :

Théâtre du Château d’Eu, 9 janvier 2020

« Histoire d’autrice de l’époque latine à nos jours », d’Aurore Evain, suivie de la pièce Presqu’Illes par Sarah Pèpe

Réédition actualisée de l’article d’Aurore Evain sur l’histoire du mot « autrice », accompagnée de la pièce inspirée par cette recherche et écrite par Sarah Pèpe.

Editions iXe, à paraître le 28 avril 2019.

_____


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *